...
Call us Weather Instagram Messenger

Micro-adventure "Villefranche, from the Jurassic era to the Renaissance"

  • Villefranche-sur-Saône

Office de tourisme
96, rue de la sous préfecture
69400 Villefranche-sur-Saône

Get there (GPS) contact,pays-beaujolais,com Website

Beyond their architectural beauty, the courtyardand houses of the Renaissance also showcase the geological resources of the Beaujolais region and further afield. The iconic "pierre dorée" (golden stone) was of course one of the key building materials, and it was used in a range of different situations because it was easy to cut (breeze blocks, columns, lintels). It is not rare to see seashell fossils encrusted into the grey stone, often used in the form of slabs (porch, steps), corresponding to limestone banks. The white stone of Lucenay can for example be seen on the Gothic-style facade of the Collegiate church of Notre-Dame des Marais, among others. This fine-grained stone produces elegant
results that are often seen in courtyards and on the walls of houses.

Au cœur du centre historique de Villefranche-sur-Saône, le circuit des trésors cachés invite à la découverte des joyaux d’architecture de la capitale du Beaujolais.
De tout temps, les bâtisseurs ont érigé des monuments remarquables mais ce sont surtout ceux de la période Renaissance qui ont donné ses lettres de noblesse à la ville. Au-delà de leur attrait architectural, les cours et maisons Renaissance offrent une formidable mise en lumière des ressources géologiques du Beaujolais et d’ailleurs.
L’emblématique pierre dorée est bien évidemment de la partie, sa facilité de taille permettant de l’utiliser dans de nombreuses situations (moellons, colonnes, linteaux), il n’est pas rare d’observer des fossiles de gryphées incrustés dans la pierre grise, souvent employée sous forme de dalles (perrons de portes, marches d’escalier) qui correspondent aux bancs de calcaire. La pierre blanche de Lucenay orne, entre autres, la façade gothique de la collégiale Notre-Dame des Marais. Elle permet, grâce à son grain fin, de réaliser des pièces d’une très grande finesse que l’on retrouve dans certaines cours et sur les murs des maisons. La rue Nationale, qui concentre les principaux édifices, possède un profil nord-sud particulier.
Au niveau de la collégiale, on se situe sur le point le plus bas de la rue. Cette caractéristique vient du fait que la ville s’est implantée sur le cours du Morgon, affluent de la Saône, aujourd’hui caché par l’urbanisation et visible en de rares endroits à Villefranche. Le Morgon a garanti la prospérité de la cité caladoise jusqu’à la seconde moitié du 19ème siècle, permettant l’installation de blanchisseries, tanneries et teintureries.

STOP PRODUCTEURS au Marché Couvert .